Newsletter

Rechercher un produit

 

Le coin des affaires

prochainement : de nouvelles affaires !

Marques



Découvrez ici les fournisseurs et producteurs avec lesquels nous travaillons.

Tous oeuvrent au quotidien pour des produits de qualité, dans le respect de leur philosophie et de leur engagement.

 

A la découverte du Domaine du Barry

 

A 18 kilomètres au Nord de Gaillac, les vignes partent à l’assaut des coteaux où trône le village de Campagnac (Tarn) dominé par son clocher.

 

village campagnac

 

Sur la route de Vaour à Gaillac, les premières parcelles annonçant le vignoble millénaire du Gaillacois appartiennent au Domaine du Barry. Superbement exposées au soleil, les vignes se développent sur des sols argilo-calcaires et caillouteux qui donnent des vins de grande qualité.

Sur les 33 hectares de l’exploitation, Alain MAROULLE utilise les cépages traditionnels Gaillacois :

- Braucol pour des vins rouges colorés, rustiques et charnus, 

- Duras avec ses arômes poivrés pour un rosé élégant et parfumé,

- Loin de l’Oeil pour des notes de type floral aux blancs. 

Depuis 2013, les vins du Domaine du Barry sont issus de l’agriculture biologique. 

 

photo vins maroulle

 

_ _ _

 

Le Rucher des 4 chemins

une histoire d'héritage

 

rucher 4 chemins


Dans la famille Remuaux, le métier d'apiculteur est une question d’héritage, qu’il soit génétique ou né d’une passion. L’apiculture est la base même de l'aventure du Rucher des 4 chemins fondé par Anne Remuaux dans le Tarn. Tout est né de la passion de ces insectes, reflets vivants de la nature et de sa fragilité

Le Rucher des 4 chemins possède une exploitation apicole familiale au mode de production biologique sous mention Nature et Progrès. Cette approche a été choisie car elle comporte un cahier des charges strict dont la ligne de conduite est le respect de l’abeille et de son environnement, ce qui correspond en tout point à la philosophie de l'entreprise. 

Le métier d’apiculteur est un travail captivant rythmé par la nature et ses aléas, par l’abeille et son comportement.

 

remuaux2


L'équipe du Rucher effectue elle-même le travail d’élevage et de sélection afin que le cheptel réponde à ses attentes et corresponde au mieux à la région d'implantation et son environnement. 

Les colonies transhument de floraison en floraison sur zone sauvage, pour obtenir une gamme de miels différents et varier les saveurs. 

Le Rucher des 4 chemins échange régulièrement avec ses confrères pour améliorer son savoir-faire et faire évoluer son exploitation et ses techniques en fonction des difficultés croissantes rencontrées dans ce métier (changements climatiques, parasites et pollution).


Le Rucher des 4 chemins propose une gamme de miels, pains d’épices, bonbons au miel et nonettes. Chaque gourmand trouvera son bonheur dans ces produits !

_ _ _ 

 

Brasserie Ratz

Le goût de la bière

ratz

« Mes bières ? Du goût et la saveur d’autrefois » sont les premiers mots de Christophe Ratz , soulignés d’une bonne poignée de mains souriante. La bière étant la deuxième boisson la plus consommée dans le monde après l’eau et le thé, il convient de bien faire les choses. Avec passion. Sur les hauts de Cahors, dans la Brasserie artisanale, les jours de brassage sont pleins d’effervescence. Il faut le flegme de l’ancien rugbyman pour tenir à la fois la mêlée et à l’arrière. Tout le monde joue le jeu. L’ambiance est familiale, chacun sait ce qu’il a à faire. Un travail d’équipe, donc.  

« La bière, ca s’apprend, c’est aussi subtil que le vin. C’est  une explosion de saveurs en première bouche, en milieu de bouche, en fin de bouche » dit-il. La bière bio représente le quart de la production de la brasserie : le malt d’orge vient du centre de la France,  le houblon d’Alsace, tout est certifié.  A quoi s’ajoute la bonne eau du Quercy.  

Blonde, blanche ou ambrée, Christophe Ratz voulait une bière douce, facile à boire : un pari réussi, autrement dit, un essai transformé !  

Pour la déguster : Plus une bière est pale, plus elle se déguste fraîche.  Jamais glacée. Comme pour le vin, la forme du verre joue un rôle dans l’épanouissement des arômes : haut, ou évasé, à la chope, selon la bière. La mousse qui s’accroche en haut du verre est un signe de fraîcheur. 

_ _ _


 Le Moulin de Montricoux

 

Les Lettres de mon Moulin

 

faucher


L’Aveyron caresse les murs de l’imposante bâtisse. Dès l’entrée, l’air sent bon le grain, le bois, le cuir, l’homme. Thierry Faucher nous ouvre les portes de son moulin centenaire, attesté dès 1181, et qui sait 767 ! C’est une histoire de famille où la fierté d’un savoir faire millénaire, la tradition, le disputent à l’art noble du grain et de la farine. Thierry Faucher a appris son métier dès l’enfance en jouant parmi les machineries complexes puis à l’Ecole française de meunerie : « le blé est chargé de symbole. C’est biblique, insiste-t-il. Le retour de l’épeautre, des blés anciens, la vogue du sans gluten, sont de bon augure ».

Dès les premiers âges, l’homme a appris à écraser le grain et cuire la farine.

L’idée était simple, la technique n’a fait qu’évoluer, lentement. La puissance de l’eau, la vitesse lente à débit réduit, sans échauffement, exalte les qualités organoleptiques des céréales. Le roulement régulier des meules évoque le temps qui s’écoule. Comme un sablier géant d’où s’écoulerait un grain de plus en plus tamisé, puis la semoule, la farine enfin, raffinée, extrafine.

Aujourd’hui : Habilité à acheter directement aux agriculteurs, Thierry est conforté dans ses choix : les céréales locales, de qualité, sont transformées sur place et distribuées dans la région. Les blés sont qualifiés, identifiés, et à l’occasion assemblés comme on assemble les vins, pour donner le meilleur pain.

 

farine

_ _ _

L'Herbier de Gascogne

 

Pas folles, les herbes !  

 

herbier gascogne


Evelyne Kulikowska  a dans ses gênes la science de la cueillette des peuples d’Europe centrale. Elle travaille dans des senteurs subtiles d’herbe fleurie, de fraîche rosée, de clairières. Baies des bois, fleurs des prés, arbustes secrets : la petite fille courait herboriser derrière son père et collait son premier herbier bien avant son coup de foudre pour le Gers.  Intarissable au milieu des sacs de plantes séchées et des tonneaux de marjolaine, coquelicot ou mauve des prés, elle assure: « mon premier laboratoire de recherche, ce sont les livres et les traditions des anciens.  Les plantes ont une signature : couleur, odeur, principes actifs. Tout est très réglementé, nous restons dans le domaine des compléments alimentaires, même si les vertus thérapeutiques reconnues ne cessent de nous étonner... ».

Issues de l’agriculture et de la cueillette bio en Europe et ailleurs, les infusions, gélules, ampoules sont élaborées avec amour, en petites séries.  

Chasseur de plantes, selon ses mots, chaque fois qu’elle le peut, Evelyne participe à une cueillette amicale,  sur les pentes  vallonnées  dans le petit matin.  

Le conseil  d’Evelyne :  «Pour les affectifs, préférer les préparations liquides. Aux esprits rationnels, les extraits secs comme les tisanes».  Le «Vidal des plantes» est le livre de référence pour connaître les vertus de chaque plante.

herbier 2 

_ _ _

 

BOVETTI, artisan-chocolatier depuis 1994

 


Valter Bovetti, fondateur de la chocolaterie artisanale BOVETTI, met tout son art au service de la fabrication de chocolats de très grande qualité. Il œuvre également à faire connaître les vertus du chocolat, à l'encontre des idées reçues.  Jugez par vous même !

 

chocolat bovetti chez basebio

Une quête de qualité suprême


Originaire du Piémont en Italie, Valter Bovetti fonde sa chocolaterie en Corrèze en 1994


Avec la volonté d’offrir ce qui se fait de mieux, l'entreprise BOVETTI utilise exclusivement des matières premières de premier choix et perpétue la tradition du chocolat «à l’ancienne»En même temps, l'entreprise investit dans un outil de production ultra-moderne assurant la traçabilité et la sécurité alimentaire des ingrédients et produits finis. 


Les chocolats BOVETTI sont tous pur beurre de cacao, sans adjonction d’aucune graisse végétale. En 2008, un nouveau pas vers la qualité est franchi avec des chocolats sans lécithine de soja, supprimant ainsi de tous les chocolats BOVETTI certains risques d’allergie de même que ceux liés aux OGM. 

 

chocolat bovetti commerce équitable
Commerce Equitable à Sao Tomé


Valter Bovetti visite régulièrement les plantations de cacao afin de s’assurer du respect des méthodes de transformation dans les pays producteurs et mieux comprendre les difficultés des planteurs. En 2006, c’est sur la petite île de Sao Tomé que Valter Bovetti crée avec 5 amis chocolatiers l’association de commerce solidaire «Roça Cacao».


Située sur le point 0° de l’équateur au large du Gabon, cette ancienne colonie portugaise au surnom gourmand «d'Ile Chocolat» fut le berceau du chocolat en Afrique et premier producteur mondial au 19ème siècle grâce à la réputation de son cacao fin et aromatique.

Aujourd'hui, Sao Tomé ne produit plus que 4 000 tonnes mais se concentre sur un produit de grande qualité et savoureux. L'Ile concentre toutes les qualités propices au développement harmonieux du cacaoyer. 


Actuellement, les petits planteurs vendent les fèves de cacao au jour le jour, avec des prix au plus bas pour avoir un revenu quotidien. L’objectif de l'association est de permettre aux familles de planteurs de s’assurer un meilleur revenu en ajoutant une plus value à leur récolte.


L’association finance ainsi 12 plantations de cacao sur un domaine de 508 hectares. Elle a investi dans l’achat de matériel permettant de réaliser les étapes post-récolte de la transformation des fèves. Pour cela, elle a fourni des bacs de fermentation et des séchoirs. 


L’association assure également aux petits planteurs un fond de roulement représentant une année de salaire, leur permettant de s’investir pleinement jusqu’à la 2ème récolte qui leur sera payée au dessus des cours du marché international du cacao. 


Dans un 2ème temps, il est prévu de créer une pépinière de cacaoyers afin de relancer la production qui souffre du vieillissement des plantations (un cacaoyer a une durée de vie de 30 à 40 ans et produit 2 récoltes par an de 50 cabosses environ représentant 10 kg de cacao).


Cette action est menée conjointement avec le consulat de la République démocratique de Sao Tomé & Principe.

 

chocolat bovetti basebio


Chocolat et santé :  à la découverte des vertus du chocolat, loin des idées reçues


Contrairement aux idées reçues, le chocolat noir fourmille de molécules propices à une bonne santé !


Voici ses principaux bénéfices :

-Il réduit les risques de maladies cardiovasculaires. Les vertus médicinales du cacao pour le système cardio-vasculaire étaient déjà mises en évidence depuis plusieurs années. En mars 2007, des chercheurs de l’Université de Yale aux USA ont publié une étude démontrant que le chocolat noir améliore le fonctionnement des artères. Selon ces médecins, la consommation quotidienne de quelques carrés de chocolat noir a le même effet que l'aspirine pour réduire la coagulation sanguine et diminuer les risques de blocage des artères responsable de nombreuses crises cardiaques.

- Il protège du vieillissement car il contient de la vitamine E

- Il lutte contre le mauvais  cholestérol  et participe à l’élimination des calculs biliaires.

- Il peut être bénéfique dans le régime des diabétiques. Le chocolat dispose en fait d’un indice glycémique relativement faible qui fait augmenter la glycémie régulièrement, mais pas aussi vite qu’avec certains autres aliments ou boissons rapidement digérés, à base d’amidon ou de sucre.

-  Il est énergétique : c’est une source de glucides pour les athlètes. 

- Il est tonique car il contient de la caféine, de la théophylline et de la théobromine qui sont des excitants légers.

- Le chocolat contient de nombreux minéraux :

• Le chocolat noir apporte magnésium et fer.

• Le chocolat au lait, calcium et potassium.

- Il contient également du fluor, du phosphate et du polyhydroxyphénol

- Enfin, et c'est certainement la vertu la mieux connue, le chocolat est antidépresseur car il contient de la théobromine qui augmente de façon considérable la résistance du corps au stress, et de la sérotonine qui provoque du plaisir et de la bonne humeur.

Le point sur les idées fausses


- Le chocolat ne provoque pas de crise de foie : les graisses de cacao sont des graisses non saturées qui se digèrent facilement. Les graisses ajoutées à certains chocolats sont davantage à l'origine de désagréments digestifs. Mais tout est question de mesure bien entendu !

- En général, le chocolat n’est pas un aliment allergisant. Ce sont les protéines de lait ou le soja qui y sont ajoutés qui sont parfois allergènes.

- Il n’existe aucun lien probant entre la consommation de chocolat et l’obésité. Il ne faut d'ailleurs pas confondre la consommation de chocolat avec la consommation de produits "dits" chocolatés qui contiennent pour la plupart plus de matières grasses et de sucre que de chocolat !

- Le chocolat n’est pas une cause d’apparition de l’acné contrairement à ce qu’on entend souvent dire. Là encore, les adjuvants sont davantage concernés comme pouvant être à l'origine du problème.

- Il n’est pas cariogène : le chocolat contient du sucre mais le cacao contient des tanins qui favorisent la prévention des caries en diminuant la formation de la plaque dentaire, du fluor qui renforce l’émail et les protéines lactiques du chocolat au lait semblent aussi protéger contre les caries, tandis que l’acide oxalique du chocolat semble avoir un effet similaire en diminuant la production d’acide.

- Le chocolat ne constipe pas : un chocolat à 70% de cacao contient plus de fibres que le pain complet ! Ces fibres ainsi que les  tanins (polyhydroxyphénol) ont au contraire une action stimulante sur la paroi intestinale et permet une accélération de la digestion.   



Le mot de la fin 


Pour toutes ces bonnes raisons, l'entreprise BOVETTI conseille de consommer régulièrement du [bon] chocolat, au moins 2 carrés par jour ! A bon entendeur...

 

_ _ _

 

Le Père Defrance, des jus qui pétillent !


La philosophie de DECO.JUS puise ses valeurs dans ses origines.


Le Père Defrance®, avant d’être une marque, c’est d’abord mon père. 


C’est dans sa bergerie qu’il a commencé à élaborer et à vendre les premières bouteilles de jus pomme : le bruit du vieux pressoir à piston, les coups de marteau sur l’étiqueteuse en bois, les bouteilles cassées sont les bruits de mon enfance.

 

pommes


C’est en 1997 sur ma petite commune de Montgibaud (19), puis en 2001 à St Yrieix la perche (87) que j’ai décidé de développer cette activé.
Aujourd’hui, Deco.jus est le spécialiste en Limousin dans l’élaboration de jus de pomme (100 % pur jus), cidres, pétillants pomme sans alcool mais aussi de limonades, bières et divers apéritifs pétillants. 
Notre façon unique de travailler la pomme apporte à notre gamme de jus, pétillants et cidres des saveurs que seul le Limousin peut délivrer. 
Notre force est d’avoir conservé « l’esprit artisanal » au sein de nouveaux locaux, notre savoir-faire nous permet de continuer à innover avec en particulier notre gamme de boissons bio.
Mon père est le garant de cet « esprit artisanal ». Au fait, le Père Defrance continue à vendre sa production sur les marchés de Pays de nos régions, alors, si vous le croisez, dites-lui de vous offrir un kyr Limousin (pétillant pomme et liqueur de châtaigne). Tchin !

 

Gérard Defrance, Directeur production

petillant


_ _ _

 

Si BIO !


Il était une fois, quatre producteurs de fruits biologiques qui s’associèrent pour démarrer une belle aventure ! 


sibio


Leur objectif  ? Mettre en avant leurs fruits en les transformant artisanalement en de délicieux jus, nectars et autres préparations. Les fruits utilisés sont ceux de leurs exploitations, cueillis manuellement à maturité.

La SARL Si BIO s’est équipée de matériels de qualité pour fabriquer artisanalement ses nectars, jus de fruit et confitures.

Les différents sites de production, tous situés en Languedoc-Roussillon, permettent ainsi d’obtenir des produits locaux savoureux et raffinés. 

Dans le Sud de la France, le Roussillon est un terroir d’exception, entre mer et montagne, privilégié car ensoleillé 300 jours par an, particulièrement adapté à la production de fruits biologiques.

Le respect de l’environnement est pour Si BIO primordial afin de préserver ce terroir Catalan. Les fabrications sont 100% bio et artisanales. 

 

 _ _ _

 

Les vignerons de Tornac

 

Nous vivons depuis toujours de la terre, nous l’aimons, et comprenons chaque jour davantage que son respect est essentiel. Trop longtemps considérée exclusivement comme un moyen de production, nous avons oublié à quel point elle était fragile et vulnérable.

En adoptant les méthodes de travail de l'agriculture biologique sur 40% du territoire, nous avons voulu avant tout travailler dans la durée, d'une façon plus respectueuse de notre environnement.

 

 tornac


Le respect de la nature et la qualité des produits que nous proposons sont les objectifs qui, chaque jour, par passion d'un terroir, mobilisent l'essentiel de nos efforts.

 

La superficie du vignoble convertie à l'Agriculture Biologique est d'environ 200 ha, pour une production moyenne de 10 000 hl, soit 50 hl/ha.


Au pied des cévennes, ce vignoble s'accroche à une texture argilo-calcaire d'une profondeur moyenne à faible, parfois caillouteuse, et d'un potentiel hydrique limité.


Merlot, Syrah, Grenache et Cabernet donnent l'essentiel des rouges et des rosés, les blancs sont issus de Sauvignon, Chardonnay, Vermentino...


Selon la situation et les caractéristiques des sols, deux méthodes culturales sont pratiquées :


• Sur 90 ha : labour complet de la parcelle avec déchaussage sur le rang

• Sur 110 ha constitués d'unités plus argileuses, plus sensibles aux ravinements: travail du sol sur le rang - déchaussage - labour inter rang mais enherbé un rang sur deux.


Cette technique provoque une limitation de vigueur favorisant la montée des polyphénols et des anthocyanes. Ces deux pratiques culturales permettent de pouvoir réaliser une Agriculture Biologique, facteur du développement de la matière organique et donc de la typicité de ces sols.


Cette typicité se retrouve dans nos vins dont la vinification s'efforcera de se rapprocher des goûts des consommateurs de vins bio, à la recherche de vins légers, fruités, soyeux et sans charpente excessive.

_ _ _

 

Bio Planète,
pionnier de l'huile bio en Europe


Histoire de Bio Planète 

Dans les années 80, Franz J. Moog prend la décision de quitter l'Allemagne, sa terre natale, pour s’installer dans le Sud de la France avec sa femme et ses deux enfants. Pour donner forme à son idéal de vie plus saine, il s’installe en tant qu’agriculteur biologique à Bram entre Toulouse et Carcassonne. Pour ce pionnier, l’agriculture biologique n’est pas un simple mode de production mais reflète ses convictions et ses valeurs.

Convaincu de la nécessité de faire évoluer les habitudes de consommation, Franz J. Moog va plus loin et se lance dans la transformation de graines biologiques afin d’en extraire l’essence vitale : l’huile. Le nom de sa ferme «Domaine de la Planète» donne rapidement naissance à la marque Bio Planète sous laquelle la production sera commercialisée.

C’est en 1984 que la première huilerie exclusivement biologique d’Europe voit le jour. Franz J. Moog a posé la première pierre de cet édifice en plaçant sa famille au centre de ce projet de vie. Lors de sa disparition en 1989, Judith, sa fille alors âgée de 21 ans, décide de  poursuivre son oeuvre en y apportant toute sa créativité et son expertise.

L’emblématique huile de tournesol se voit peu à peu accompagnée par une grande variété d’autres huiles biologiques aux bienfaits divers et variés.  

 

bioplanète1

Judith Moog et Jérôme Stremler 

 

Bio Planète aujourd’hui 

Pour faire face au succès rencontré par les huiles Bio Planète et à l’essor de la consommation de produits biologiques en Europe, Judith décide en 2004 de s’associer à Jérôme Stremler. Cet ingénieur agroalimentaire pour qui les huiles biologiques sont devenues un véritable challenge prend en charge la cogérance de l’entreprise et l’outil de production. Judith retourne alors sur ses terres natales afin de créer une équipe commerciale dédiée au marché allemand et à l'export. Les convictions de ces deux dirigeants, leur complémentarité et leur implication vont hisser la petite structure familiale au rang d’entreprise internationale. «Nous n’envisageons pas l’huile biologique autrement qu’à travers le savoir-faire et la compétence d’une huilerie authentique. De nos jours, il y règne une parfaite harmonie entre tradition artisanale, technique de pointe et gestion performante de la qualité. Parce que l’huile est notre passion, nous  mettons toutes nos compétences en oeuvre afin de sublimer ce produit tout en lui rendant ses qualités originales et ses saveurs intrinsèques.» 

 

bioplanete2  

Matières premières de qualité 

La compétence d’un huilier de référence s’exprime dès la sélection des graines et fruits oléagineux. Seules des matières premières de qualité irréprochable, nettoyées et entreposées avec soin sont les clés d’un goût exceptionnel. La quête de matières premières les plus nobles est une étape à laquelle nous accordons beaucoup d’importance. Dès les prémices d’un projet, l’idée de produire une nouvelle huile, nous nous concertons avec les agriculteurs bio locaux et les coopératives afin d’envisager de débuter ce projet avec eux. Si cela n’est pas réalisable, nous cherchons des producteurs en France et dans les pays avoisinant et essayons au maximum de constituer des filières. Dans le cas où une production locale ne serait pas réalisable, pour des raisons climatiques, nous cherchons au-delà des frontières en accordant une attention toute particulière au respect des producteurs. Depuis la toute première goutte d’huile sortie de nos presses, nous travaillons main dans la main avec nos fournisseurs. Ces derniers nous garantissent une matière première de qualité et nous leur assurons des débouchés. Nous avons toujours développé des relations basées sur une confiance réciproque, un dialogue franc et pérenne — fondements du commerce équitable.  

 

bioplanete3


Commerce équitable 

Les produits répondant plus particulièrement à nos exigences en matières de commerce équitable et de respect social affichent notre logo UNI & BIO. «UNI» pour les liens étroits que nous avons tissés avec nos partenaires et «BIO» pour nos convictions profondes. L’obtention de labels reconnus n’est que la continuité logique de notre démarche. Ainsi, nous avons réussi à concrétiser le processus de labellisation en commerce équitable pour plusieurs de nos produits : notre huile d’arachide (label Fairtrade/Max Havelaar), nos huiles de sésame vierge et grillé, notre huile d’avocat et notre huile d’olive Tunisie (label Ecocert Equitable). Ces certifications officielles sont une confirmation de nos efforts et nous encouragent à poursuivre notre démarche Unis & Bio. N’hésitez pas à consulter notre site pour obtenir les détails des partenariats mis en place : http://www.bioplanete.com/Unis-Bio

 

bio planete5

_ _ _

 

Grillon d'Or

fabricant de céréales bio depuis 25 ans

 

L'histoire d'une entreprise éco-responsable


1986  : Reprise d’une exploitation agricole à Domagné (35) par Gérard Le Goff qui commence à cultiver des céréales en agriculture biologique.


1989  : Gérard Le Goff sort ses premiers 500g de Mueslis bio de son four à bois, qu’il vend sur les marché de la région rennaise et dans les 1er magasins bio.


1991  : Création de la société Grillon d’Or, déménagement dans un petit local…   

 

four grillon d'or

 

Pourquoi Grillon d'Or ?  


En 1989, les céréales étaient cuites dans un four à bois. Chaque soir après la production, un chant de grillon résonnait à l’intérieur du four. Ceci dura plusieurs semaines et inspira Gérard Le Goff pour le nom de sa marque.


2000 : La société Grillon d’Or s’appelle désormais Céréco, nouveau déménagement sur le site actuel de Domagné dans la Zone Artisanale de la Fontenelle.


2004  : Développement des produits extrudés (céréales croustillantes en forme de boules, de lunes…). 

 

2008  : 1ere extension de 2700 m² en éco-construction. Suite à cet agrandissement, Gérard Le Goff est récompensé pour la continuité dans sa démarche, en février 2009, par l’obtention de l’Oscar du développement durable au niveau régional.


fin 2011  : Nouvel agrandissement sur le site de Domagné, toujours en éco-construction. La superficie totale atteint désormais 9400m².


Un site respectueux de l'environnement


Des cellules photovoltaïques sur le toit produisent 160 kw soit environ 30% de la consommation d’électricité. Sont aussi utilisés des matériux et des installations écologiques : bardage bois, isolation chanvre, bio brique, récupération d’eau…

 

Les céréales extrudées

 

grillon d'or

 

_ _ _

 

DESTINATION, le goût du voyage

posté par MH le 26/12/2014


DESTINATION,  entreprise à taille humaine éco-responsable située à Bordeaux, a été créée en 1999 par des passionnés de gastronomie et de voyages. 

DESTINATION s’appuie sur une soixantaine de collaborateurs visitant plus de 150 pays. Ceci lui a permis de développer son expertise sur les filières Café, Thé-Tisane, Sucre et Cacao.

L'entreprise intervient à tous les niveaux de la chaîne : recherche de producteurs (sourcing), importation, production / transformation, distribution.  

Destination

 

ETHIQUE ET DEVELOPPEMENT DURABLE

Dès sa création et au fil de l'affirmation de son savoir-faire, DESTINATION a mis en place une éthique de travail, une charte dont voici les points essentiels :

•Relation privilégiée et durable avec les producteurs.

•Sélection sur place et achat des matières (café, thé, sucre et cacao) auprès des producteurs en circuits courts.

•Démocratisation des Café, Thé-Tisane, Sucre et Cacao en les rendant plus accessibles pour les consommateurs et plus rémunérateurs pour les producteurs.

•Respect des principes de fabrication artisanale, tout en s’équipant d’outils de haute technologie.

_ _ _ _ _ 

 

De façon globale, DESTINATION s’engage à tout développer de façon responsable. En plus de ses choix en faveur de l’agriculture biologique et du commerce équitable, cela signifie concrètement : 

• Choisir d’importer les matières en conteneurs complets et utiliser le rail-route.

• Choisir des fournisseurs de proximité, les sélectionner en fonction de leur politique sociale et environnementale. 

• Assurer la distribution avec des solutions plus propres, privilégier des emballages légers et recyclables.

• Investir dans le photovoltaïque (7000m2 produisant une énergie positive au double de la consommation de l'entreprise) 

• Grâce à ses achats sans intermédiaire et le choix de la valorisation du conditionnement à la plantation, 45% du prix de vente consommateur du thé en infusettes revient au producteur.

 

Au final, DESTINATION fait vivre 27 500 unions de producteurs et coopératives et 412 000 fermiers dans le monde.

 

SANS OGM NI ADDITIFS

Si l'entreprise s'attache à la mise en place de relations de travail équitables avec les producteurs, le respect des matières premières occupe également une place déterminante dans sa démarche. Aussi, les produits sont garantis sans OGM, ni pesticides, ni conservateurs, ni exhausteurs de goûts.

 

Aujourd'hui, DESTINATION est fière d'évoquer ses références en matière de commerce de thés et cafés. Elle est le 1er importateur de café Moka Bio d’Ethiopie et a largement contribué à la démocratisation du café bio dans les réseaux spécialisés en baissant les prix de 35%.

 

_ _ _

 

MELLIDOR

nouvel apiculteur récoltant en BIO et un distributeur expérimenté

Posté par MH le 01/12/2014


Créée il y a 35 ans par un couple d’apiculteurs avignonnais, la société Mellidor, au cœur de la Provence, est spécialisée dans le conditionnement et la commercialisation de produits issus de la ruche. L'entreprise a particulièrement développé les miels régionaux biologiques, en partenariat avec des apiculteurs qui peuvent s'appuyer sur cette structure pour vendre leurs productions. Cela les incite d’autant plus à faire de nouvelles variétés en sachant que celles-ci trouveront des acheteurs connaisseurs.

 

Mellidor apiculteur récoltant


L'activité est 100% artisanale. Les 5 salariés de l’entreprise sont polyvalents. Les miels sont stockés dans les meilleures conditions et conditionnés sans les chauffer. Si cela prend plus de temps, c’est aussi un gage de garantie quant à la qualité et la conservation des propriétés du produit.

 

Mellidor privilégie les variétés pures plutôt que les mélanges, même si cela peut être pénalisant quand une variété vient à être épuisée. La non-disponibilité en France, parfois, de certaines références, conduit l'entreprise à trouver d'autres sources d'approvisionnement en Europe : Italie et Espagne surtout. Il n'y a pas d'imports en provenance d’autres régions du monde.

 

Devant le contexte économique actuel, ainsi que la prise de conscience collective d’une réelle nécessité de préserver la nature et de revenir à un commerce « producteur/consommateur »  équitable, la société Mellidor se tourne de plus en plus vers une activité d'apiculteur récoltant, essentiellement en bio. 

L' activité démarre avec 150 ruches, implantées en Provence. Au départ, l'équipe a été guidée et formée par un apiculteur local expérimenté.  Cela permet à l'entreprise de produire ses propres miels et d’assurer à ses clients une traçabilité à la fois irréprochable et on ne peut plus directe. 

 

Afin de sensibiliser les consommateurs, l'entreprise a mis en place en 2013 une opération originale de « parrainage de ruches ». Une ruche a ainsi pu être « dédiée » aux distributeurs qui le souhaitaient, et l’évolution de celle-ci mise en avant auprès des consommateurs (photos, résultat de la récolte, évènements survenus...).


Bien entendu, Mellidor continue à travailler localement avec les apiculteurs qui lui font confiance depuis longtemps pour commercialiser leurs productions. Il faut savoir que la France ne produit que 50% de sa consommation totale de miel.
Ainsi, le partenariat Mellidor / apiculteurs locaux se fait en parfaite synergie de façon à développer la production française de miels, et particulièrement de miels bio.

_ _ _


L'interview

Posté par MH le 30/10/2014

Nous avons interviewé Christophe Lépine, gérant de la société Biocible et créateur du produit CurcumaXX.

 

curcuma

 

Aux origines de CurcumaXX, la curcumine


Entreamis.bio: Comment est née cette idée de travailler l'extrait de curcuma ?
Christophe Lépine : Nous avons travaillé, recherché pendant 10 ans autour des vertus de la curcumine avant de lancer nos propres produits. Dans cette phase préparatoire, j'ai été accompagné par deux biologistes et deux naturopathes. 


EA : Pouvez-vous nous parler des bienfaits du curcuma et de la curcumine ?
CL : Nous pouvons dire que la curcumine, actif du curcuma, est un puissant anti-oxydant qui aide à réduire rapidement les états inflammatoires. C'est égement une plante aux vertus de protection cellulaire. Enfin, elle est protectrice du foie. Il ne faut pas confondre le curcuma culinaire (qui ne contient que 3 à 5% de curcumine) et un produit concentré en curcumine !

Une épice venue de l'île de la Réunion et d'Asie


EA: Où est cultivé le Curcuma que vous transformez ?
CL : Il est issu de l'agriculture réunionaise et asiatique. Nous avons des correspondants sur place, des fournisseurs agricoles, qui ont des partenariats pérennes avec les producteurs.

Une gamme complète développée par Biocible


EA: Pouvez-vous nous présenter votre entreprise ?
CL : Biocible a été créée en octobre 2011 et nous sommes 7 collaborateurs. Notre société développe et commercialise les produits qui sont façonnés dans des laboratoires Français sélectionnés selon leurs compétences et leurs qualités.


EA: Quels sont aujourd'hui les produits fabriqués ?
CL : Notre gamme Curcumaxx se décline en 7 produits : Curcumaxx 750ml, Curcumaxx 500ml, Orties piquantes, Argent colloïdal, Cholestérol, Diabète, Gélules articulaires. En novembre, nous sortons une gamme complète de gélules : sommeil, stress, omega3, magnésium, tonic, multivitamine et propolis.


EA: A quelles pathologies ou problèmes de santé répondent vos produits ?
CL : Nous sommes "compléments alimentaires" donc nous ne pouvons pas mettre en avant d'allégations sur des pathologies. La spécialité reste l'anti-inflammation et la gestion du stress oxydatif.

Le sponsoring selon Biocible


EA: Vous soutenez des projets sportifs, pouvez-vous nous les présenter ?
CL : Nous sponsorisons Vincent Hurtelle, triathlète handi-sport, afin de l'aider à faire aboutir son rêve d'être présent à Rio pour les JO 2016.

Nous accompagnons également Julien JORRO, trailer français, plutôt bien placé au classement national.

Un projet est en cours de validation avec un champion du monde de Boxe.

Bien sûr, ces rencontres ne se sont pas faites par hasard. Nos produits agissent de façon intéressante sur la diminution des douleurs musculaires chez les sportifs de haut niveau et favorisent une meilleure récupération. 

Par ailleurs, un partenariat a été mis en place avec l'association RESSOURCE, "un autre regard sur le cancer", qui apporte une approche spécifique aux malades concernés par les cancers.


curcumaxx

_ _ _

 

Le Moulin du Pivert,

biscuiterie artisanale aveyronnaise

posté par MH le 4 septembre 2014

 


De père en fils depuis trois générations

L'histoire du Moulin du Pivert démarre dans les années 40, lorsque Henri Cayla rachète la meunerie des Mazières, un petit village situé dans l'Aveyron.

 

Moulin du Pivert

Le Moulin du Pivert

 

30 ans plus tard, Raymond Cayla, son fils, inscrit l'activité du moulin dans une vision agro-écologique. Le Moulin du Pivert est une des premières meuneries à obtenir la mention "Nature et Progrès", confirmant ainsi son engagement et sa volonté. 

Dans les années 90, l'activité est recentrée autour de la biscuiterie. Le Moulin du Pivert produit ainsi des biscuits 100% biologiques selon un procédé de fabrication artisanal afin de révéler le meilleur des saveurs. Jean-Michel Cayla, petit-fils d'Henri, crée sa première recette, Miel-Noisette-Raisin, à l'origine de nombreuses autres.

Depuis, le Moulin du Pivert travaille au quotidien pour créer les meilleures recettes en valorisant le goût et le plaisir des produits sains.

 

cookies

 

Des valeurs bio-responsables

Les 3 générations sont animées par la même volonté de respect de l'environnement et de participation au développement économique local. De ce fait, le Moulin du Pivert soutient les petits producteurs bio locaux et crée avec eux des partenariats durables. Par ailleurs, sont utilisés des ingrédients provenant de programmes de développement et d'échanges loyaux.

La farine, principale matière première, provient des blés cultivés dans les départements limitrophes. En effet, 100 % de la farine (soit quelques centaines de tonnes par an) est achetée au Moulin de Montricoux, situé dans le Tarn-et-Garonne, à 60 km de l'atelier de fabrication. Lui-même impliqué dans une approche écologique, locale et durable de son activité, le Moulin de Montricoux collecte ses céréales auprès d'exploitations toutes proches. 

Dans la même dynamique, le lait provient de l'Aveyron.

L'huile de tournesol oléïque, qui vient remplacer intégralement l'huile de palme, pour des raisons éthiques tout autant que nutritionnelles, est issue de cultures du Sud-Ouest et pressée dans la même région. 

 

Une équipe, des innovations

Aujourd'hui, une trentaine de personnes œuvrent au quotidien dans le respect de la philosophie et de l'éthique du Moulin du Pivert, pour garantir des produits de qualité. Au final, le Moulin du Pivert offre des gammes savoureuses et richement garnies, telles que Cookies, Twibio, Croc's et autres Tentation, pour le plus grand plaisir des gourmets responsables !

 

cookies
_ _ _

 

Le Moulin de Montricoux

posté par MH le 8 juillet 2014


En bordure d'Aveyron se dresse un bel édifice chargé de mémoire et toujours en activité, le Moulin de Montricoux. C'est ici qu'est produite la farine de Montricoux, selon une tradition meunière qui se transmet de père en fils depuis plusieurs siècles.

 

Moulin de Montricoux Aveyron 

Un site chargé d'histoire

 

C'est en 1945 que les frères Faucher, venus d'Auvergne juste après la guerre, s'installent dans l'actuel moulin dont la construction remonte au XVIII ou XIXè siècle. Des documents anciens attestent de l'existence d'un moulin sur ce site depuis des temps plus reculés. Son origine remonterait au VIIIè siècle, et pour sûr il fonctionnait au XIIè siècle à l'époque des Templiers. En 1980, Thierry Faucher, petit-fils d'un des frères Faucher, reprend et développe la minoterie.

 

Des machines à l'ancienne qui respectent le grain

 

Le moulin fonctionne grâce à la force hydraulique de l'Aveyron, qui fournit l'électricité et la force motrice nécessaires au fonctionnement de l'établissement. Dans la salle de mouture, des machines venues remplacer les meules s'activent et broient les matières premières en douceur. Ici, par de technologies industrielles, le système à l'ancienne travaille le grain avec respect sans le chauffer ni le dénaturer.

 

Démarche locale et écologique

 

Les céréales sont issues des exploitations agricoles et des coopératives alentour : Tarn, Tarn-et-Garonne et Gers. Thierry Faucher parcourt ainsi la région pour choisir avec soin et collecter ses grains auprès de fournisseurs avec qui il entretient une relation de proximité. Sont ainsi transformées 2000 tonnes de céréales chaque année, dont la moitié produite selon le référentiel AB : différentes variétés de blé dont des variétés anciennes comme le Florence Aurore ou le Camp Rémi, le grand et le petit épeautre et enfin le seigle.

 

FarineMontricoux

 

Selon leurs qualités et leurs propriétés, les farines sont destinées aux boulangers, aux biscuiteries et bien sûr au grand public. Le Moulin du Pivert, biscuiterie artisanale bio basée dans l'Aveyron, est le premier client de l'entreprise Faucher. Avec la farine bio du Moulin de Montricoux sont ainsi fabriqués de savoureux biscuits.

 

S'inscrivant dans une démarche locale et écologique, le moulin veille également à l'intégrité de ses stocks grâce à des outils de Protection Biologique Intégrée (proposés par Base Bio Agri, filiale de Base Bio), tels que des pièges à phéromones, pour lutter contre les ravageurs de la farine et du blé.

 

Une entreprise à taille humaine

 

Six personnes travaillent aujourd'hui au moulin et contribuent à produire ces farines de qualité, riches d'un point de vue nutritionnel et de différents types (T 65 à T 150)  répondant aux besoins des utilisateurs.

 

Si vous passez par l'Aveyron, n'oubliez pas de faire un crochet par Montricoux et d'admirer au détour de la rivière l'imposante silhouette du moulin à l'architecture unique.